fear-ignorance-hate[1]

Un schéma un peu simpliste, et à la fois interpellant quant à certaines dimensions à prendre en compte pour enrayer la haine et la violence