Russell et les paradoxes

Bertrand Russell

Bertrand Russell est un gigantesque philosophe logicien du XXe siècle. Après la publication des Fondements de l’arithmétique par Frege (précurseur de la logique dite « analytique »), il a fait parvenir à ce dernier une lettre décrivant le paradoxe qui porte aujourd’hui son nom.

Sources et références : 

Russell

Bertrand Russell

Logique pour les nuls, sur le site du Centre de logique de l’UCL

Russell’s Paradox (Stanford Encyclopedia of Philosophy)

RUSSELL, B., « Mathematical Logic as Based on the Theory of Types » In American Journal of Mathematics, Vol. 30, No. 3, The Johns Hopkins University Press (Jul., 1908), pp. 222-262.

CRABBE, M., Cours et syllabus de Notions de logique et de Philosophie analytique, Louvain-la-Neuve : UCL, 2009-2010.

Continue Reading

Un bac pour tous ?

Article concernant l’uniformisation des évaluations en fin d’études secondaires (baccalauréat français).

En Belgique, ce système n’existe pas, ou du moins pas encore. Uniformiser serait un moyen de réduire certaines inégalités et injustices par rapport à la réussite scolaire (cf. défis de l’éducation et situation en France en 2013), ainsi que d’obtenir de meilleures notes aux tests externes, eux-mêmes standardisés (comme PISA).

N’y a-t-il pas en même temps un danger de formater l’enseignement, d’en faire un moule culturel extrêmement pauvre en termes de réflexion et de diversité ? Ne serait-ce pas, de manière encore plus perverse, un moyen d’asseoir une « culture » unique où l’individu est réduit à sa performance à une tâche donnée, dictée éventuellement par la demande du marché (d’autant plus qu’en France, les institutions scolaire et universitaire se rapprochent progressivement du secteur privé. Cf. également la pédagogie des formations professionnelles) ?

Bac-francais

Le bac : une réduction de l’humain à 100 questions-tuyaux ?

Continue Reading

La problématique de l’identité

L’identité et l’essence : deux notions problématiques

L’identité, c’est généralement quelque chose qui tient à cœur. Être moi. Être inscrit dans une collectivité de personnes qui se reconnaissent. Avoir un « socle commun », posséder un « noyau dur », une permanence, quelque chose qui ne change pas. Quelque chose qui, tel un tronc d’arbre, n’est pas altéré par les saisons. Quelque chose de simple, de « cliché » presque.

Il n’a pas changé, il est toujours resté le même.

Chtis-danyboon Continue Reading

Education aux médias : mon mémoire

Je me suis spécialisé en Master sur l’étude des médias et leur rapport à la culture. Mon mémoire a analysé le rapport des jeunes à l’information sur Internet et en a tiré quelques enjeux quant à l’éducation aux médias. Si aucun individu à ma connaissance ne peut tout connaitre, nous avons désormais accès à une quantité d’informations immense. Mais aussi à de la désinformation, à des processus d’influence, des idéologies, des risques, etc. Comment déterminer ce qui est fiable ? Peut-on y éduquer ?

Thierry De Smedt, promoteur du mémoire

Thierry De Smedt, promoteur du mémoire

Pour plus de détails, contactez-moi.

Désormais, je propose l’intégralité de mon mémoire à la lecture. Vous pouvez le citer sous cette forme :

LECOMTE, J., DE SMEDT, T. (dir.), L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables sur Internet : quels enjeux pour l’éducation aux médias ?, Louvain-la-Neuve : Université Catholique de Louvain, 2009.

Continue Reading

L’identité selon Brubaker

Reformulation d’un article scientifique de Rogers Brubaker, traduit par Frédéric Junqua : « Au delà de l’« identité » », in Actes de la recherche en sciences sociales, n°139, 2001, L’exception américaine (2), pp. 66-85.

Le problème des discours sur l’« identité »

Débats sur l’identité nationale en France, voire wallonne, ici, en Belgique[1] : qu’est-ce que cela signifie ? Que veut dire réellement ce mot complexe qu’est l’« identité » ? Nous allons découvrir que ce terme renferme plusieurs sens, parfois contradictoires, et que même certains chercheurs en sciences sociales n’arrivent pas à surmonter les difficultés qu’elle entraîne.

Continue Reading

Communautarismes : le cas belge

Pierre Desproges

Ce texte représente un des rares articles d’opinion de ce blog. Il est cependant également une application de la réflexion sur l’attitude que l’on peut avoir en cas de désaccord. Il se situe par conséquent dans le prolongement du questionnement de la catégorie épistémologie, ainsi que l’éthique. Il s’inscrit également dans la lignée de la problématique de l’identité. Vous pouvez lire des thèses similaires dans l’article de Marc LITS, « Il n’y a plus de médias belges », in Médiatiques n°48 : Crise politique de longue durée et médias déboussolés, Louvain-la-Neuve : UCL, 2011, pp. 4-6.

Continue Reading