Penser la mort, l’absurde et le sens

Je redégaine le je « philosophe », peut-être un peu délaissé sur ce blog ces derniers temps.

David - La mort de Socrate (1787)
David – La mort de Socrate (1787)

C’est l’occasion aussi de m’éloigner quelque peu du style académique de mes dernières publications, relatives aux médias principalement, et de proposer quelque chose d’éventuellement plus interactif, sachant qu’il s’agit plutôt de questions que je me pose, et non d’une réflexion aboutie ou de théories scientifiques…

Cette réflexion concerne la place attribuée à la réflexion sur la mort dans « notre » quotidien (NB : réserves à parler en termes génériques de « notre société »).

Continuer la lecture de Penser la mort, l’absurde et le sens

Comparaison de Être et Temps (Heidegger) et L’homme et l’adversité (Merleau-Ponty)

M. Heidegger, Être et temps, Gallimard, Paris, 1986, pp. 25-39 (résumé), 73-85 et 86-97

M. Merleau-Ponty, « L’homme et l’adversité », dans Signes, Gallimard, Paris

Continuer la lecture de Comparaison de Être et Temps (Heidegger) et L’homme et l’adversité (Merleau-Ponty)