Face à l’absurde des guerres et des attentats

Des articles pour analyser, réfléchir et agir : comment démêler le vrai du faux ? Comment éviter de se faire tromper par la propagande et les mensonges ? Quels sont les enjeux ? Quelles sont les pistes de solutions ?

Continuer la lecture de Face à l’absurde des guerres et des attentats

Guerre(s) et philosophie

La guerre est l’un des thèmes qui me préoccupe le plus. Comme pour l’amour, il m’est difficile d’écrire à ce sujet.

Se positionner directement a priori contre les guerres est délicat par rapport à ces individus qui n’ont d’autre choix que de se battre ou de mourir ou voir leurs proches torturés ou décimés ; ceux qui n’ont d’autre choix que de résister, lutter pour survivre contre un arbitraire inique.

[Bob Dylan – Blowin’ in the wind > Voir aussi Masters of War]

Continuer la lecture de Guerre(s) et philosophie

Etat des lieux de la finitude humaine

1. L’intersection d’un ensemble de pensées ?

Nous avons déjà abordé le concept de « finitude » humaine en guise d’introduction générale aux articles relatifs à l’épistémologie et à l’éthique. Il s’agit d’une remise en cause fondamentale de l’humain, tant dans sa faculté de connaître (sciences, raison), que dans sa faculté d’agir librement et de faire le bien. Une remise en cause globale du concept de progrès accompagne souvent cette réflexion. Nous nous attardons ici sur la dimension morale de ce questionnement.

Jean-Louis Theodore Gericault - Le radeau de La Meduse (1818-19)
Jean-Louis Theodore Gericault – Le radeau de La Meduse (1818-19)

Continuer la lecture de Etat des lieux de la finitude humaine

La fragilité des valeurs humaines

Cet article, dans la lignée des articles état des lieux de la finitude humaine, l’homme (psychologie sociale) et l’absurdité : l’être inhumain, décrit notamment l’humiliation et le mépris ; des actes de cruauté commis par des êtres humains. Si l’homme est celui qui est capable de distinguer l’humain de l’inhumain, il est aussi le seul dont le comportement puisse être qualifié en ces termes. Ces considérations nous mèneront à caractériser la « fragilité des valeurs humaines ». Malheureusement, ce genre de comportements méprisants et violents ne sont pas causés que par la haine, l’obéissance par peur ou la colère.

antelme Fievre-Le-Clezio Patrick-Declerck-naufragés

Continuer la lecture de La fragilité des valeurs humaines

Des réflexions contemporaines : l’absurdité, l’être inhumain

Dans la continuité de État des lieux de la finitude humaine et de L’humain (selon la psychologie sociale), cet article concerne principalement les guerres et l’absurdité en général, c’est-à-dire le caractère intrinsèquement fini de l’homme. Avec un questionnement : peut-on transcender ce statut ? Si oui, comment ?

Continuer la lecture de Des réflexions contemporaines : l’absurdité, l’être inhumain