Développer la capacité à changer de point de vue : les enjeux de la « décentration »

Considérons que la « décentration » est la capacité d’un individu à adopter un point de vue qui n’est pas le sien, ou autrement dit, le fait de pouvoir « se mettre à la place de l’autre » d’un point de vue cognitif. Dans cet article, nous développons en quoi cette aptitude nous semble primordiale pour se forger une pensée critique authentique, face aux « bulles de filtre » et autres « biais d’appartenance ».

Continuer la lecture de Développer la capacité à changer de point de vue : les enjeux de la « décentration »

Question de points de vue

Illustration simplifiée du perspectivisme
Illustration simplifiée du perspectivisme

Dans l’introduction au questionnement philosophique et l’article sur la « finitude » (cognitive) humaine, nous proposons un engagement par rapport à certaines croyances, certains postulats qui seraient utiles à l’action humaine. Bien que la plupart de nos représentations soient construites et que la raison humaine soit limitée, nous choisissons de lui faire confiance malgré tout.

Cet article propose d’examiner les conditions d’une connaissance valide, riche, nuancée, fiable. Nous avons posé la question épistémologique « pouvons-nous connaître ? ». Avec le pragmatisme, nous choisissons de répondre « oui » à cette question, tout en actant qu’il ne s’agit pas d’une certitude, d’une évidence, mais d’un postulat utile. Nous nous attaquons désormais au « comment peut-on connaître ? ».

Continuer la lecture de Question de points de vue