Le Decodex, un outil pertinent face à la désinformation et aux mensonges sur le web ?

Le Decodex est un outil de « vérification de l’information » diffusé par la cellule des Décodeurs du journal Le Monde. De nombreuses critiques ont vu le jour suite à la mise en place de ce dispositif. En effet, les journalistes du Monde sont accusés d’être à la fois juges et parties, ou encore de conforter un modèle basé sur l’autorité au détriment d’un apprentissage de la critique des sources.

Continuer la lecture de Le Decodex, un outil pertinent face à la désinformation et aux mensonges sur le web ?

Concepts et tensions en épistémologie

Objectivité / subjectivité et intersubjectivité

Cette distinction attire l’attention sur des objets (du monde) et des sujets qui pensent et perçoivent ces objets.

L’objectivité est de l’ordre du factuel, de l’« observable ». L’objet du monde (et donc son objectivité) est en théorie indépendant de l’observateur. Une thèse scientifique qui prétend à l’objectivité prétend en général à l’universalité, c’est-à-dire qu’elle prétend décrire une loi (mathématique, naturelle) qui vaut pour le monde dans sa globalité. Elle s’applique à tous les objets du monde.

La subjectivité est de l’ordre de l’opinion, du jugement, et est donc spécifique à celui qui juge, elle en dépend. Elle a trait à la particularité.

Continuer la lecture de Concepts et tensions en épistémologie

Introduction au questionnement philosophique

William James
William James

Cet article mêle volontairement des questions éthiques et épistémologiques, qui sont débattues longuement dans d’autres topics de ce site. Il s’agit d’un point de vue global qui présente une démarche d’esprit qui oscille entre la critique, le doute et la (re)construction. Il introduit les pôles de questionnement éthique et épistémologique.

Continuer la lecture de Introduction au questionnement philosophique

Question de points de vue

Illustration simplifiée du perspectivisme
Illustration simplifiée du perspectivisme

Dans l’introduction au questionnement philosophique et l’article sur la « finitude » (cognitive) humaine, nous proposons un engagement par rapport à certaines croyances, certains postulats qui seraient utiles à l’action humaine. Bien que la plupart de nos représentations soient construites et que la raison humaine soit limitée, nous choisissons de lui faire confiance malgré tout.

Cet article propose d’examiner les conditions d’une connaissance valide, riche, nuancée, fiable. Nous avons posé la question épistémologique « pouvons-nous connaître ? ». Avec le pragmatisme, nous choisissons de répondre « oui » à cette question, tout en actant qu’il ne s’agit pas d’une certitude, d’une évidence, mais d’un postulat utile. Nous nous attaquons désormais au « comment peut-on connaître ? ».

Continuer la lecture de Question de points de vue

Hegel – la pensée s’enrichit de la critique

Hegel
Hegel

Voici un article à propos de l’idée de vérité absolue chez Hegel.

Je l’ai posté sur un autre site et débattu notamment avec Christophe Page, le camarade philosophe que je cite déjà dans ce blog dans l’article Bien pensants : le dogme du libre examen et de la raison.

Il en est ressorti des considérations que j’estime d’un grand intérêt pour détailler les avis que je développe dans ce blog. Cela précise ce que j’entends lorsque je fais allusion à Hegel, et pourquoi je me permets de le lier à des penseurs comme Ricoeur ou même Russell (cf. Lexique : courants, auteurs et concepts).

Continuer la lecture de Hegel – la pensée s’enrichit de la critique