Des critères de validité en sciences humaines et sociales

3 commentaires

  1. Question reçue par mail

    Bonjour monsieur,

    Je découvre votre site et serais très contente de garder contact. Je me demandais ce que signifiait la validité d’une théorie (fiabilité, justifications des conclusions tirées des données ?)

    Quelle différence avec la légitimité (une situation qui justifie le besoin de poser ou chercher une théorie explicative) ?

    La philosophie, l’épistémologie et le langage m’intéressent. Je n’ai pas le temps immédiatement de relire l’article, je reprendrai contact.

    • Bonjour et merci pour votre message,

      En épistémologie / logique formelle, on distingue traditionnellement :

      – Vérité d’un énoncé

      – Validité d’un raisonnement

      Un énoncé est vrai s’il correspond au réel, on va dire (vérité vue comme correspondance), tandis qu’un raisonnement est valide lorsqu’il respecte certaines “règles” formelles.

      Exemple :

      Tous les corbeaux sont verts,

      Or Jacques est un corbeau

      Donc Jacques est vert

      Ceci est un raisonnement de type syllogisme qui est valide, parce qu’il respecte les règles structurelles du syllogisme. En revanche, il se base sur un énoncé faux (“tous les corbeaux sont verts”).

      De manière générale, néanmoins, un raisonnement et une méthodologie (par extension) valides impliquent qu’ils préservent la vérité des énoncés (ou “données”) sur lesquels ils se basent.

      Autrement dit, une méthodologie “valide”, à mon sens, va “respecter” le réel en ne lui faisant pas dire des choses qu’il ne dit pas. C’est donc, comme vous le suggérez, à mon sens, un indicateur de fiabilité : si un énoncé scientifique a été fondé sur base d’une méthodologie solide, alors cet énoncé est plus probablement fiable qu’un énoncé qui n’a suivi aucune règle de fonctionnement particulière.

      Est-ce que ceci clarifie à votre sens ? Qu’en pensez-vous ?

      Bien cordialement,

Les commentaires sont fermés.