Amour et philosophie

Le thème de l’amour se retrouve probablement de manière transversale dans plusieurs de mes articles. Comme je le dis dans Une philosophie de la finitude, si l’on se réfère à une traduction littérale du mot « philo-sophie » (du grec φιλω-σοφια), il… Continuer la lecture

Guerre(s) et philosophie

La guerre est l’un des thèmes qui me préoccupe le plus. Il m’est difficile d’écrire à ce sujet. Se positionner directement contre les guerres est délicat par rapport à des individus qui n’ont d’autre choix que de se battre ou… Continuer la lecture

Penser la mort, l’absurde et le sens

2013. Ces derniers temps, j’ai un peu délaissé les questions “philosophiques” sur ce blog… Cet article est l’occasion de m’éloigner un peu du style académique de mes dernières publications, relatives aux médias principalement, et de proposer quelque chose d’éventuellement plus… Continuer la lecture

Quand Michelle Martin revisite la « banalité du mal »

Cet article fait suite à ce témoignage relayé par La Libre : selon « un cousin » interviewé par Paris Match (nous faisons ici abstraction de la question de la fiabilité de la source présentée de la sorte), Michelle Martin « ne se sentait… Continuer la lecture

Etat des lieux de la finitude humaine

1. L’intersection d’un ensemble de pensées ? Nous avons déjà abordé le concept de « finitude » humaine en guise d’introduction générale aux articles relatifs à l’épistémologie et à l’éthique. Il s’agit d’une remise en cause fondamentale de l’humain, tant dans sa faculté… Continuer la lecture

Hans Jonas – Le principe responsabilité

Explication synthétique de JONAS, H., Le principe responsabilité, 1979. Également basé sur DEPRE, O., Philosophie morale (2ème édition), Louvain-la-Neuve : Academia-Bruylant, 2000. Hans Jonas est un philosophe allemand du XXe siècle. Comme H. Arendt et E. Levinas, entre autres, il… Continuer la lecture

L’attention, une piste d’engagement en éthique

Diverses réflexions de la catégorie éthique et anthropologie philosophique nous montrent à quel point l’absence de réflexion – morale – peut être dangereuse. N’importe quel homme sain d’esprit peut commettre des actes monstrueux, s’il ne prend pas la peine d’exercer… Continuer la lecture

L’homme (psychologie sociale)

L’humain selon le prisme d’expériences en psychologie sociale. Les philosophes ne sont pas les seuls à avoir alimenté la réflexion sur des causes possibles de la cruauté. La psychologie sociale, notamment à travers les célèbres tests expérimentaux de Stanley Milgram… Continuer la lecture

La fragilité des valeurs humaines

Cet article, dans la lignée des articles état des lieux de la finitude humaine, l’homme (psychologie sociale) et l’absurdité : l’être inhumain, décrit notamment l’humiliation et le mépris ; des actes de cruauté commis par des êtres humains. Si l’homme est celui… Continuer la lecture